Lettre d'un vrai curé français

Ce matin je me suis réveillé… et je me suis dit « J’aime le Pape »

 Et c’est cette idée que je voulais vous transmettre aussitôt !! Comment la garder pour moi ?

 Oui, j’aime le Pape. Ce qui semble évident, ne l’est plus de nos jours… Alors que des médias, dont certains apparentés « catholiques » somment le pape de faire ceci, de dire cela, alors qu’il est de bon ton quand on est intellectuel ou que l’on se prétend tel de signer et faire signer des pétitions indignées, j’aime le Pape.

J’aime le Pape qui mène la barque de Pierre. J’aime le Pape parce que je crois qu’au conclave, l’Esprit Saint était bien présent quand il a été élu sur le siège de Pierre. Jaime le Pape parce qu’il enracine dans l’Eglise et dans la Tradition le Concile Vatican II (et les autres !).  Croire l’inverse est signe soit d’un aveuglement, qui est toujours excusable, ou d’une malveillance spirituelle et intellectuelle, beaucoup moins pardonnables.

 J’aime le Pape qui tend une main, j’aime le Pape qui s’incline à Auschwitz, j’aime le Pape quand il dénonce les inégalités de notre économie mondiale, j’aime le Pape quand il défend la dignité des personnes, des exilés politiques à l’enfant à naître, j’aime le Pape qui enseigne et nous ouvre le sens des Ecritures…

 J’aime le Pape parce que je suis catholique, parce qu’il permet cette communion et cette tradition apostolique. J’aime le Pape actuel, précédent et futur. J’aime le Pape justement quand qu’il est de bon ton de l’attaquer, de le moquer, de le dénigrer. J’aime le Pape parce qu’à Lourdes et Paris il nous a donné une formidable leçon de foi et d’espérance.

 J’aime le Pape parce qu’il est pape… Et en le regardant, je vois Pierre qui répond 3 fois à Jésus « Oui Seigneur, je t’aime, tu le sais ». Et il m’aide à répondre « oui ».  Je ne suis pas papolâtre, je ne suis pas un petit soldat aux ordres du Vatican. (ouf !)

 Mais avec mon évêque, lui-même en communion avec l’évêque de Rome et vicaire du Christ, oui, je peux le dire :

J’aime le Pape !!!
Père A du PdF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :